Moët Hennessy mécène du Musée du Louvre en faveur de la revégétalisation de la Grande Allée des Tuileries

14 septembre 2021 à 08h54

Moët Hennessy mécène du Musée du Louvre en faveur de la revégétalisation de la Grande Allée des Tuileries.

Dans le cadre de ses actions engagées en faveur des enjeux environnementaux et sociétaux, Moët Hennessy soutient la 11ème édition de « Tous mécènes ! » organisée par le musée du Louvre, son partenaire de longue date. L’enjeu de cette nouvelle édition est la revégétalisation et la restauration du Jardin des Tuileries. Grâce à ce programme, 92 ormes ont été replantés le long de la Grande Allée cet hiver et 26 bancs en pierre de taille ont été rénovés afin de restituer au jardin sa grandeur d’antan et d’offrir un poumon vert à la capitale.

Sandrine Sommer, Directrice Développement Durable de Moët Hennessy, est heureuse de soutenir ce projet en ligne avec les ambitions portées par l’activité Vins & Spiritueux du Groupe. En effet, Moët Hennessy est engagé depuis de nombreuses années sur les sujets de Développement Durable. En 2020, le programme Living Soils Living Together a été créé pour structurer l’engagement et exprimer l’ambition en matière environnementale, sociale et sociétale. L’un de ses piliers est la régénération des sols et la préservation de la biodiversité. Le projet « Tous mécènes ! » enveloppe en outre les deux valeurs chères à Moët Hennessy que sont la culture et le patrimoine. Le programme de replantation est ainsi d’autant plus riche et intéressant qu’il permet de conjuguer la préservation de la biodiversité et les exigences propres à la gestion d’un jardin historique. L’un des objectifs est également pédagogique pour sensibiliser le public à ces enjeux, une démarche que l’on retrouve également au sein de Moët Hennessy à travers des cycles de conférence lors de la semaine de la biodiversité pour engager davantage ses collaborateurs.

 Le Jardin des Tuileries a été créé en 1564 sous Catherine de Médicis, qui souhaitait accompagner son palais d’un havre de verdure. Il a ensuite été redessiné en 1664 par André Le Nôtre pour Louis XIV autour d’un axe principal bordé de part et d’autre de bosquets, devenant un chef d’œuvre des jardins dits « à la française ». Face au constat du dépérissement des arbres et de la végétation, la campagne a été lancée le 14 septembre 2020 pour répondre à une double ambition, puisque la replantation de deux alignements d’ormes permet à la fois de retrouver les dispositions du jardin du 17ème siècle et de favoriser la nature et la biodiversité au cœur même de la ville. La mobilisation et la générosité de quelques 4 500 donateurs ont permis au Musée du Louvre de rassembler 1 million d’euros afin de mener à bien le projet.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article